2012

Artiste honorée : Carole Simard-Laflamme

Carole Simard-Laflamme

Carole Simard-Laflamme Photo : Jacques Frenette

Simard-01

Photo : Lorraine Guillet

 

 

 

Germination, 2012

La sonorisation est une création spéciale du musicien Jonathan Cayer.

« Germination est une installation conçue spécialement pour la nouvelle Foire d’art contemporain de Saint-Lambert. L’ensemble de l’œuvre est une métaphore de l’art du collectionneur. Collectionner, c’est choisir, semer, agrandir, fleurir et vibrer.

Partager la semence afin de nourrir la sensibilité de l’autre. Ouvrir vers de nouvelles perceptions et conserver l’œuvre récoltée pour les générations à venir. C’est un devoir pour nous tous, chacun à sa mesure, pour la survie de notre identité culturelle.

Germination est une œuvre collective et participative. Des centaines de pots, cueillis parmi la population lambertoise, forment le potager en devenir. Chaque pot a été rempli de grains de tissus, retailles trouvées dans l’atelier de l’artiste et mises en place par Martin Sénéchal.

Un grain, puis un autre grain. Du potager déjà en forme de robe surgissent d’autres pots contenant une robe-semailles. Chacune, comme d’humaines racines, a déjà un vécu. Ces miniatures sont tissées, à partir de cueillettes de robes récupérées auprès de personnes dont la vie témoigne une partie de notre propre histoire. Uniques et semblables, elles sont poinçonnées d’une trace de feuille d’or 23 carats. » — Carole Simard-Laflamme

 

En 2012, La FAC a rendu hommage à l’artiste lambertoise Carole Simard-Laflamme, plasticienne et muséologue de renommée internationale. Originaire de Baie-Saint-Paul, Carole a fait des études en architecture et a obtenu une maîtrise en muséologie de l’Université de Montréal. Les œuvres de Carole, qu’elles soient monumentales, sculpturales ou sonores, ont fait l’objet de plus d’une soixantaine d’expositions solos tant au Québec qu’à l’étranger. Spécialiste de la fibre textile, Carole met en scène des œuvres qui explorent la nature des liens de la condition humaine, unissant celle-ci à la nature des choses. Montages architecturaux, éléments sonores et fibres recyclées tressées de plusieurs continents participent à la vision du monde de cette artiste.

Du 10 mai au 30 septembre 2012, la Cité internationale de la mode et de la dentelle de Calais, en France, présentait l’exposition Les robes du temps, autour de la flamme. Présentées en cette année des Jeux olympiques, les œuvres de cette exposition portaient sur les thèmes du jeu, du temps, de la diversité des cultures et de la flamme, créant un environnement permettant de vivre une expérience esthétique et émotive.

« Moi, qui ai vécu parmi les cordes et les tresses toute ma vie, je crois que l’humanité est tressée : notre corps, notre âme, notre souffle, le sonore, l’écriture, et tous nos gestes. » — Carole Simard-Laflamme

Les membres du jury 2012

Edwidge Asselin, philosophe, historienne de l’art, critique d’art, commissaire d’expositions, auteure de catalogues et d’opuscules d’expositions.

François Lacasse, professeur, depuis 2002, à l’École des arts visuels et médiatiques de la Faculté des arts à l’UQAM, peintre représenté par la Galerie René Blouin.

Rhéal Olivier Lanthier, codirecteur de la galerie Art Mûr, président de l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC).

Carole Simard-Laflamme, artiste honorée, muséologue et plasticienne.

Hélène Vanier, historienne de l’art, directrice du Centre d’exposition du Vieux Presbytère, à Saint-Bruno-de-Montarville.

Lauréate de la Bourse de La FAC

Eugénie Cliche, artiste multidisciplinaire

Lauréate du Prix du public

Danielle Barbeau, sculptrice

 

Comments are closed